Profession libérale : comment optimiser son épargne retraite avec un PER et un PERIN ?

Copyright: Image by StockUnlimited

Travailleur libéral du domaine de la santé, vous cherchez une offre d’épargne retraite qui vous correspond ? Le nouveau dispositif récemment mis en place par le gouvernement peut vous intéresser.

Avant la loi PACTE, les professionnels de santé libéraux étaient contraints de comparer les offres disponibles sur le marché avant de souscrire un plan d’épargne retraite.

Avec le Plan Épargne Retraite, ils disposent d’une offre unique qui réunit tous les avantages des anciens dispositifs : le PERIN, conçu pour les travailleurs indépendants, donc pour les médecins et les professionnels de la santé qui ont un statut libéral.

Plan épargne retraite : Qu’est ce qu’un PER et un PERIN ?

Le Plan Épargne Retraite (PER) permet aux professionnels d’arrondir leur fin de mois, une fois l’âge de la retraite atteint. Il est divisé en trois parties, dont le PERIN ou Plan Épargne Retraite Individuel.

 

PER, le Plan Épargne Retraite

Le Plan Épargne Retraite est un dispositif mis en place à la suite de l’adoption de la loi PACTE, qui date du 1er octobre 2019. Il se présente sous deux formes. À savoir, le compte titre et le contrat d’assurance. Grâce à lui, les retraités peuvent profiter d’une source de revenus supplémentaires, en plus des régimes existants qui sont obligatoires. Il s’agit en quelque sorte d’un compte bloqué jusqu’au moment de la retraite. Toutefois, le bénéficiaire peut demander un déblocage des fonds, sous certaines conditions. Il peut, par exemple, profiter de cet avantage s’il souhaite acheter une résidence principale.

Le Plan Épargne Retraite peut être alimenté de trois manières différentes, via :

  • des versements volontaires (VV)
  • des épargnes salariées (ES)
  • des versements obligatoires (VO).

Le premier mode d’alimentation du Plan Épargne Retraite correspond à l’offre individuelle. Les deux derniers sont pour le PER d’entreprise collectif facultatif et obligatoire.

 

PERIN, le Plan Épargne Retraite Individuel

Il s’agit d’un plan épargne de la partie individuelle du Plan Épargne Retraite. Il est facultatif et constitue l’alternative aux offres classiques. À savoir, le Corem, le Madelin, le PERP (Plan d’Épargne Retraite Populaire) ou le PREFON, qui concerne les retraites de la fonction publique.

Le PERIN s’adresse à divers types de statuts, y compris les professionnels de santé libéraux. Il fonctionne tel un dispositif de défiscalisation à la sortie en capital.

Pour ce qui est de la sortie en rente, le montant que vous pouvez toucher correspond à votre âge au moment de la conversion du fonds en rente. En tout, vous pouvez disposer de trois choix de rentes, dont la plus courante et plus convoitée est la viagère.

Pour financer son compte, le souscripteur peut effectuer un versement, selon ses moyens financiers. Il peut également l’alimenter avec les fonds des autres plans de retraite, tels que le Madelin ou l’article 83. Les fonds peuvent avoir une autre source : une partie du Plan Épargne Retraite.

 

Les avantages du PER et du PERIN

Depuis la publication de la loi PACTE, les contribuables sont invités à souscrire à un Plan Épargne Retraite. La raison est qu’il présente de nombreux atouts.

 

La simplicité du PER

Le premier avantage du Plan Épargne Retraite est sa disponibilité. Les professionnels peuvent souscrire à cette offre chez un assureur, une mutuelle, un gestionnaire d’actifs, ou un établissement de prévoyance. Il s’adresse à toutes les catégories de travailleurs, ce qui n’est pas le cas des dispositifs d’avant la loi PACTE. Le Plan d’Épargne Retraite Populaire, par exemple, est destiné aux titulaires d’une épargne de précaution. La loi Madelin, quant à lui, s’adresse aux agriculteurs et aux travailleurs non-salariés (TNS). L’article 83, quant à lui, concerne les employés des entreprises, que ce soit les cadres ou les non-cadres.

Le PER possède d’autres avantages qui le démarquent des solutions épargnes plus anciennes. À savoir, des frais nettement plus abordables, le transfert illimité, les sorties généralement en rente, ainsi que l’homogénéité des offres.

D’après les prévisions du gouvernement, les encours doivent atteindre autour de 300 milliards d’euros au mois de mai 2022 (échéance du quinquennat). Avec un Plan Épargne Retraite, vous pourrez également profiter d’une réduction d’impôt, vu que les versements peuvent être extraits des revenus imposables. L’économie d’impôt et la tranche marginale d’imposition deviennent alors proportionnelles. Ainsi, lorsque l’impôt augmente, le montant déduit augmente.

 

Les particularités du PERIN

Vous pouvez souscrire à un Plan Épargne Retraite Individuel auprès d’un assureur et vous pourrez bénéficier des avantages offerts par le PERP. En même temps, vous profitez de ceux qui découlent du cadre juridique en vigueur. À savoir, l’obtention de l’intégralité du capital une fois le contrat achevé, que ce soit par tranche ou en bloc. Votre assureur peut également vous proposer une offre non déductible. Enfin, il peut vous octroyer les fonds nécessaires pour l’acquisition d’une résidence principale.

 

Plan épargne retraite : y a-t-il un risque ?

Souscrire à un Plan Épargne Retraite n’est pas sans risque. Il présente quelques inconvénients que les contribuables doivent prendre en compte. Cependant, ceux-ci peuvent être contournés. Pour cela, il faut contacter au préalable des spécialistes dans ce domaine, tel que le Cabinet Baris.

 

L’imposition du PER

Malgré la longue liste concernant les atouts du Plan Épargne Retraite, il est important de noter qu’il possède également quelques inconvénients. Votre compte étant bloqué jusqu’à la retraite, vous ne pouvez pas y toucher avant cette échéance. Sauf pour des cas exceptionnels, comme un accident ou l’achat d’une résidence principale. Son second inconvénient concerne le barème de l’impôt sur le revenu qui s’applique à la sortie en capital, le PFU (prélèvement forfaitaire unique) étant évalué à 30 % des plus-values.

 

Le PERIN : attendre la retraite

Vous avez transféré des fonds de votre versement à caractère obligatoire vers votre Plan Épargne Retraite Individuel ? Vous devez savoir qu’ils ne sont récupérables ni au déblocage du financement pour l’achat d’une résidence principale ni à l’octroi des fonds aux termes du contrat.

Pour le cas des points retraite, qu’advient-il d’eux ? L’organisme auquel vous êtes rattaché ne peut pas les prendre en compte. En effet, ils entrent dans le décompte d’un régime de retraite particulier : celui de bas. Ainsi, le Plan Épargne Retraite Individuel est un dispositif qui vous permet de profiter d’une source de revenus supplémentaires seulement lorsque vous serez à la retraite.

 

Les dispositifs PER/PERIN, la solution pour les professionnels de santé libéraux ?

Certes, ils présentent quelques inconvénients, mais avec l’aide d’un conseiller en plan de retraite, le choix de ce PRE présente surtout des atouts non négligeables.

Afin de réduire les risques au maximum, vous pouvez recourir aux services du cabinet Baris. Ce dernier conseille aux professionnels de santé libéraux de prendre leur avenir en main en souscrivant à un plan épargne adapté à leur statut. Ainsi, il leur propose des offres qui correspondent à leurs exigences et leurs besoins.