Comment financer dans de bonnes conditions le rachat de votre patientèle pour créer une SEL ?

prêt bancaire, crédit à la consommation

Lorsque que vous créez votre SEL vous avez la possibilité de racheter votre patientèle, cette opération vous laissera un capital financier avec lequel vous pourrez réaliser des projets professionnels ou personnels.

Pour trouver le financement du rachat de patientèle par votre SEL vous devez constituer pour les banquiers un dossier de financement, il est indispensable de vous faire accompagner par un professionnel connaissant vos besoins et les spécificités de votre métier.

1- Pourquoi recourir à un courtier en financement

En confiant votre dossier de prêt à un courtier en financement, vous bénéficiez de davantage de choix. Sa mission est d’obtenir les propositions de financement ainsi que les conditions les plus favorables à votre situation auprès de plusieurs banques.

En cas d’un mauvais accompagnement, vous risquez d’obtenir de mauvais résultats : perte de temps en cas de refus, manque de propositions vous permettant de faire le bon choix ou obtenir des conditions de financement qui vous seraient défavorables.

Le rachat de votre patientèle est une opération très technique. Le courtier prend en compte votre situation privée, professionnelle, fiscale et patrimoniale. Un plan de financement se réalise en bonne coordination entre votre expert-comptable, le conseiller juridique et votre conseil en stratégie patrimoniale.

2- Les différentes étapes du financement de votre SEL

     > Constitution de votre dossier

Afin de constituer votre dossier, il est indispensable de bien connaître votre situation privée, professionnelle, fiscale et patrimoniale. Votre courtier collecte l’ensemble des documents nécessaires à  votre offre de prêt (carte identité / livret de famille / avis d’imposition / relevés bancaires / actes de propriétés / offres de prêts en cours avec tableaux d’amortissement actualisés, …). Ce dossier est accompagné d’un plan de financement décrivant les caractéristiques du prêt que vous sollicitez (montant / taux / durée / frais financés…).

Il sait organiser et rendre votre dossier pertinent et attractif pour les organismes bancaires.

     > Envoi de votre dossier aux banques sélectionnées

Toutes les banques ne sont pas capables de financer des actifs immatériels comme c’est le cas de votre patientèle. Par exemple un banquier vous dira toujours qu’il sait faire mais, à l’heure de vérité, les conditions d’octroi ne seront pas les bonnes ou le comité de crédit ne validera pas votre prêt après plusieurs semaines d’attente. Vous aurez perdu un temps précieux.

Il est important de connaitre et d’envoyer votre dossier aux banques ayant l’habitude de traiter ce type de financement et de les mettre en concurrence afin d’obtenir les meilleures conditions.

     > Accord de prêt 

Les dossiers de prêts sont envoyés par votre courtier à ses interlocuteurs au niveau régional / siège.  Des éventuels compléments d’information demandés par les banquiers sont remontés en temps réel et clôturés de manière à avoir une décision plus rapide. Le courtier étudie les propositions afin de vous orienter vers la meilleure solution de financement : celle qui respecte le cahier des charges.

Le choix du courtier s’appuie sur deux familles de critères :

Des critères quantitatifs : Taux, durée, frais de dossier, assurance, frais de garantie ou caution – ces éléments vont déterminer le coût complet du financement.

Des critères qualitatifs : Type et montant de garantie, obligation de placement / nantissement des fonds, qualité de la relation bancaire sont aussi à surveiller de près car ils peuvent mettre en danger la stratégie patrimoniale et rendre le projet de passage en SEL  moins intéressant.

Une fois que les banques ont soumis au courtier leurs meilleures propositions, votre courtier vous expliquera les avantages et les inconvénients de chacune afin de vous aider à faire le bon choix de manière éclairée.

Une fois l’offre retenue, les formalités administratives se poursuivent : ouverture de compte bancaire, demande de crédit et envoi du dossier au back-office pour validation administrative suivi de l’édition de l’offre de prêt.

     > Assurance emprunteur

Une étape charnière de votre opération de financement patientèle est l’obtention et la mise en place d’une assurance emprunteur. Vous devez obligatoirement y souscrire. La banque n’a pas de garantie réelle (pas d’hypothèque sur un bien immobilier, pas de nantissement d’un portefeuille financier) juste une caution personnelle. La seule façon pour la banque de s’assurer du remboursement du prêt est votre capacité à travailler. La mise en place de votre prévoyance professionnelle sur mesure en amont rassurera ainsi la banque.

Les produits d’assurance emprunteur proposés par les banques sont souvent inadaptés car ils ne prennent pas en considération les risques inhérents à l’exercice d’une profession libérale. Il est préférable de souscrire une assurance emprunteur spécialisée. Votre courtier vous conseille dans ce sens.

     > Signature offre de prêt / Déblocage des fonds

A cette étape, tout est réglé : le réglementaire bancaire a donné son aval et le dossier est conforme. Votre banquier édite votre offre de prêt et prend rendez-vous avec vous pour la signature. Quelques jours plus tard, vous recevez les fonds sur votre compte.

3-  Points clés / Pièges à éviter :

     > La maîtrise du temps

Un financement de SEL est un processus long qui demande beaucoup d’énergie (entre 6 et 9 mois selon la complexité de votre dossier).  Si vous ne vous faîtes pas accompagner, vous risquez de perdre la maîtrise du temps et de passer un moment difficile car la demande administrative est élevée.

     > Faire l’opération avec un banquier habitué à ce type de financement

Votre banquier habituel vous dira qu’il connaît bien votre dossier et qu’il va boucler l’opération rapidement, alors qu’il ne connait pas les détails de votre passage en SEL ni vos besoins. De plus, ce n’est pas lui qui décide et son avis n’engage que lui, pas la banque. Souvent le client n’obtient pas le prêt ou les caractéristiques du prêt ne sont pas à votre avantage.

     > Faîtes vous accompagner par un courtier spécialisé

Le financement de patientèle est une opération très technique qui demande une bonne connaissance des étapes administratives du processus du passage d’un exercice en nom propre BNC vers un exercice en société SEL. Cela nécessite un bon niveau de coordination entre votre expert-comptable, le conseiller juridique et votre conseil en stratégie patrimoniale.

Cette exigence sera aussi de mise lorsque vous déciderez de créer une SPFPL ,  faire appel à un courtier spécialisé pour réaliser le financement de l’ achat des parts de votre SELARL par la SPFPL vous permettra de réaliser l’opération dans de meilleures conditions.

Fort de notre expérience auprès des professionnels de santé, nous vous accompagnons dans vos projets de valorisation et financement de votre patientèle ou des parts sociales de votre SEL et vous apportons notre expertise afin que vous puissiez faire le bon choix en toute sérénité.

Si vous souhaitez en savoir plus, contactez-nous.